Archives par étiquette : openldap installation

OpenLDAP tutorial – Installation

First article in a series « OpenLDAP tutorial ».The presentation is done step by step by showing all the details necessary for the final operation. The exposed installation has a minimum configuration for correct operation. Other articles will follow to improve the installation on different aspects. It is advisable to follow this series of posts in order:

  1. This article, installation and basic configuration.
  2. Modify the default settings
  3. Enable the production of Openldap Log file
  4. Remotly configuration management by the administrator
  5. Organization and data types
  6. Adding data to the directory
  7. Using OpenLDAP to protect access to a website
  8. OpenLDAP password policy – Managing users accounts

Prerequisite: Nothing about the OpenLDAP server.

OpenLDAP tutorial, step 1: Properly configure the host Debian / Ubuntu

The server installation procedure systematically sets up a database.  The DIT (like an instance in relational databases) is selected based on the domain name of the host machine.

hostname -f

This command returns the full qualified name of the machine. Example: desktop.meddeb.net. In this case the database will have as DIT: dc=meddeb,dc=net (the right part of the name from the 1st dot met).

If the configuration does not suit you, it should be modified (files /etc/hostname and /etc/hosts).

OpenLDAP tutorial, step 2: Install the OpenLDAP server on Debian / Ubuntu

sudo apt-get purge slapd
sudo apt-get install slapd

The installation process will start and request the password of the server administrator.
openldap tutorial, openldap ubuntu, openldap debianIn addition to the executable binary files, it is installed the files in folders:

  • /usr/lib/ldap/ : OpenLDAP overlay libraries, binary native files.
  • /etc/ldap/schema/ : OpenLDAP schemas availables, text files.
  • /etc/ldap/slap.d/ : Dynamic configuration, text files.
  • /var/lib/ldap/ : Installed database files.
  • /var/run/slapd/ : Run settings, text files.

OpenLDAP tutorial, step 3: Install the OpenLDAP client utilities

sudo apt-get install ldap-utils

This installs the Openldap client utilities , including the ldapsearch query tool. The configuration file of those tools, /etc/ldap/ldap.conf, may be very useful. It allows to set defaults queries parameters. This simplifies the interaction with the server. a typical contents of this file is:

BASE   dc=meddeb,dc=net
URI    ldap://localhost
SIZELIMIT      12
TIMELIMIT      15
DEREF          never
# TLS certificates (needed for GnuTLS)
TLS_CACERT      /etc/ssl/certs/ca-certificates.crt

OpenLDAP tutorial, step 4: Check the installation.

slapd -V ↵
@(#) $OpenLDAP: slapd  (Ubuntu) (Mar 17 2014 21:20:08) $
        buildd@aatxe:/build/buildd/openldap-2.4.31/debian/build/servers/slap

In this sample, the installed server version is 2.4.31

ldapsearch -Y external  -H ldapi:/// -b cn=config "(objectClass=olcGlobal)" -LLL ↵
SASL/EXTERNAL authentication started
SASL username: gidNumber=0+uidNumber=0,cn=peercred,cn=external,cn=auth
SASL SSF: 0
dn: cn=config
objectClass: olcGlobal
cn: config
olcArgsFile: /var/run/slapd/slapd.args
olcLogLevel: none
olcPidFile: /var/run/slapd/slapd.pid
olcToolThreads: 1

This gives the global part of the configuration. This is a default setting. Notice the runtime parameters folder: /var/run/slapd/.

Notice, also, the olcLogLevel parameter set to none. This value must be modified for better operation.

sudo ldapsearch -Y external  -H ldapi:/// -b dc=meddeb,dc=net -LLL ↵

ASL/EXTERNAL authentication started
SASL username: gidNumber=0+uidNumber=0,cn=peercred,cn=external,cn=auth
SASL SSF: 0
dn: dc=meddeb,dc=net
objectClass: top
objectClass: dcObject
objectClass: organization
o: meddeb.net
dc: meddeb

dn: cn=admin,dc=meddeb,dc=net
objectClass: simpleSecurityObject
objectClass: organizationalRole
cn: admin
description: LDAP administrator

This gives the only two entries created by default in the directory:

  • dc=meddeb,dc=net, who is the DIT of the directory.
  • cn=admin,dc=meddeb,dc=net, who is the administrator of the directory and his password given during installation.

OpenLDAP tutorial (2) – Modifier les paramètres par défaut

Objectif: Ce 2eme article de la série  «OpenLDAP tutorial» vise à améliorer la configuration basique du serveur vue dans le 1er article. Il s’agit d’une reconfiguration qui permet de personnaliser les paramètres pris par défaut par la procédure d’installation. Cette reconfuguration permet de préparer le servuer à une utilisation dans un environnement réel.

Pré-requis: Le serveur OpenLDAP est installé avec sa configuration par défaut. L’installation est supposée faite sur une machine Debian / Ubuntu ou compatibles.

L’installation initiale par l’utilitaire apt-get utilise les paramètres systèmes pour effectuer certaines configurations, notamment le DIT de l’annuaire. Ceci peut être reconfiguré. Toutefois cette reconfiguration doit être faite avant toute alimentation du serveur d’annuaire avec des données. La raison est que cette opération réinitialise la base de données et remet son contenu à zéro.
Cette reconfiguration se fait avec la commande:

sudo dpkg-reconfigure slapd

Suite à cela une série d’écrans s’affichent l’un après l’autre pour demander de saisir des paramètres ou effectuer des choix.

Reconfiguration d’OpenLDAP – étape 1Reconfiguration d’OpenLDAP – étape 2

Par défaut c’est le nom de domaine configuré pour la machine hôte qui est pris. Saisir le nom de domaine, ceci fixe le DIT de l’annuaire. Ici : dc=ldaptuto,dc=net (pour la saisie de ldaptuto.net).

Reconfiguration d’OpenLDAP – étape 3

Saisir le nom de l’organisation, un libellé rattaché au DIT de l’annuaire. Ne sert que pour l’information.

Reconfiguration d’OpenLDAP – étape 4

Mot de passe de l’administrateur de l’annuaire qui est cn=admin,dc=ldaptuto,dc=net. L’adminstrateur possède tous les droits et n’est soumis à aucune restriction configurée (équivalent de root pour les systèmes unix).

Reconfiguration d’OpenLDAP – étape 5

Le type de base de données à utiliser. OpenLDAP peut fonctionne avec plusieurs types de bases de données dont BDB, HDB et MDB qui sont proposées par la procédure d’installation. MDB est la base de données recommandée. Elle est plus compacte et performante que HDB et BDB. MDB fonctionne sans configuration particulière et permet de renommer un sous ensemble de l’annuaire (un  noeud quelconque) tout comme HDB.

Reconfiguration d’OpenLDAP – étape 6

Comportement à la désinstallation puis la purge du paquet slapd. Choisir si les fichiers des données doivent être supprimés ou non (<Non> est plus prudent, <Oui> est plus efficace).

Reconfiguration d’OpenLDAP – étape 7

Répondre par <Oui>. les fichiers de données seront déplacés de /var/lib/ldap vers /var/backup

Reconfiguration d’OpenLDAP – étape 8

Répondre <Non>, sauf il y a une bonne raison (généralement maintenir une compatibilité avec un système ancien) pour le faire.

A la suite de cette étape, le serveur d’annuaire est réinitialisé et redémarré.

Vérifier le nouveau paramétrage

sudo ldapsearch -Y external -H ldapi:///  -b dc=ldaptuto,dc=net ↵

SASL/EXTERNAL authentication started
SASL username: gidNumber=0+uidNumber=0,cn=peercred,cn=external,cn=auth
SASL SSF: 0
# extended LDIF
#
# LDAPv3
# base <dc=ldaptuto,dc=net> with scope subtree
# filter: (objectclass=*)
# requesting: ALL
#

# ldaptuto.net
dn: dc=ldaptuto,dc=net
objectClass: top
objectClass: dcObject
objectClass: organization
o: OpenLDAP tutorial
dc: ldaptuto

# admin, ldaptuto.net
dn: cn=admin,dc=ldaptuto,dc=net
objectClass: simpleSecurityObject
objectClass: organizationalRole
cn: admin
description: LDAP administrator

# search result
search: 2
result: 0 Success

# numResponses: 3
# numEntries: 2

On remarquera dc=ldaptuto,dc=net et le libellé du DIT o: OpenLDAP tutorial

Openldap tutorial – Installation et configuration de base

There is an english version of this series of articles

Premier article d’une serie « OpenLDAP tutorial », basée sur la pratique. La démarche de l’exposé se fait pas à pas en montrant tous les détails nécessaires au bon fonctionnement final. L’installation exposée comprend une configuration minimale pour un fonctionnement correcte. D’autres articles suivront pour améliorer l’installation sur différents aspects. Il est conseillé de suivre cette serie d’articles dans l’ordre.

  1. Cet article: Installation et configuration de base
  2. Modifier les paramètres par défaut
  3. Activer le Log OpenLDAP
  4. Accès à la configuration dynamique par l’administrateur
  5. Organisation et types de données
  6. Ajouter des données à l’annuaire
  7. Utilisation pour protéger l’accès à un site web
  8. OpenLDAP password policy – gérer les comptes des utilisateurs

Pré-requis: Aucun à propos du serveur OpenLDAP.

Openldap tutorial, étape 1: Configurer correctement l’hôte Debian / Ubuntu.

La procédure d’installation du serveur met en place systématiquement une base de données. Le DIT (équivalent de l’instance pour les bases de données relationnelles) est sélectionné en fonction du nom de domaine de la machine hôte.

hostname -f

Cette commande retourne le nom complet (full) de la machine. Exemple: desktop.meddeb.net. Dans ce cas la base de données aura pour DIT: dc=meddeb,dc=net (la partie droite du nom à partir du 1er point rencontré).
Si la configuration ne vous convient pas, il faudrait la modifier (fichier /etc/hostname et /etc/hosts)

Openldap tutorial, étape 2: installer le serveur Openldap sur Debian / Ubuntu.

sudo apt-get purge slapd
sudo apt-get install slapd

La procédure d’installation se lance et demande le mot de passe de l’administrateur du serveur.

openldap tutorial, openldap ubuntu, openldap debianEn plus des fichiers binaires exécutables, il est installé dans les dossiers:

  • /usr/lib/ldap/ : librairies des modules (overlay), fichiers binaires natifs
  • /etc/ldap/schema/ : Schémas disponibles par défaut, fichiers texte.
  • /etc/ldap/slap.d/ : Configuration dynamique, fichiers texte.
  • /var/lib/ldap/ : Données, fichiers de la base de données installée.
  • /var/run/slapd/ : Paramètres d’exécution, fichiers texte.

Openldap tutorial, étape 3: installer les utilitaires client de Openldap.

sudo apt-get install ldap-utils

Ceci installe les utilitaires clients Openldap, notamment l’utilitaire d’interrogation ldapsearch. Le fichier de configuration de ces utilitaires /etc/ldap/ldap.conf peut être très utile dans le mesure où il permet de fixer des paramètres par défaut. Cela simplifie l’interaction avec le serveur. Un contenu typique de ce fichier est:

BASE   dc=meddeb,dc=net
URI    ldap://localhost
SIZELIMIT      12
TIMELIMIT      15
DEREF          never
# TLS certificates (needed for GnuTLS)
TLS_CACERT      /etc/ssl/certs/ca-certificates.crt

Openldap tutorial, étape 4: Vérifier l’installation.

slapd -V ↵

@(#) $OpenLDAP: slapd  (Ubuntu) (May 11 2016 16:12:05) $
        buildd@lgw01-10:/build/openldap-mF7Kfq/openldap-2.4.42+dfsg/debian/build/servers/slap

La version du serveur installée est 2.4.42

ldapsearch -Y external  -H ldapi:/// -b cn=config "(objectClass=olcGlobal)" -LLL ↵
SASL/EXTERNAL authentication started
SASL username: gidNumber=0+uidNumber=0,cn=peercred,cn=external,cn=auth
SASL SSF: 0
dn: cn=config
objectClass: olcGlobal
cn: config
olcArgsFile: /var/run/slapd/slapd.args
olcLogLevel: none
olcPidFile: /var/run/slapd/slapd.pid
olcToolThreads: 1

Ceci donne la partie globale de la configuration mise en place par défaut. On retrouve l’indication des deux fichiers des paramètres d’exécution dans le dossier /var/run/slapd/.

On remarquera le paramètre olcLogLevel à none, à modifier impérativement.

sudo ldapsearch -Y external  -H ldapi:/// -b dc=meddeb,dc=net -LLL ↵

ASL/EXTERNAL authentication started
SASL username: gidNumber=0+uidNumber=0,cn=peercred,cn=external,cn=auth
SASL SSF: 0
dn: dc=meddeb,dc=net
objectClass: top
objectClass: dcObject
objectClass: organization
o: meddeb.net
dc: meddeb

dn: cn=admin,dc=meddeb,dc=net
objectClass: simpleSecurityObject
objectClass: organizationalRole
cn: admin
description: LDAP administrator

Ceci donne les deux seules entrées créées dans l’annuaire par défaut:

  • dc=meddeb,dc=net, qui représente le DIT de l’annuaire.
  • cn=admin,dc=meddeb,dc=net, qui est l’administrateur de l’annuaire dont le mot de passe a été saisie au cours de l’installation.